Bye bye New Zealand

Cette fois-ci, nous venons de quitter la Nouvelle-Zélande pour de bon.

Nous avons pris l’avion pour Bangkok. Peu pressés de rentrer et encore assoiffés de découvertes, nous nous offrons une dernière odyssée : en Asie du sud-est. Six semaines pour parcourir un peu le Laos et le Cambodge !

Alors bien sûr, il y a l’excitation de ce nouveau voyage vers des contrées inconnues. Mais cela n’a pas effacé tout à fait la peine qu’on a eu à quitter la Nouvelle-Zélande que nous avons tant aimée. C’était un vrai coup de foudre, vous l’avez sans doute deviné en nous lisant. Lorsque l’avion s’est envolé et que ce petit pays au grand coeur s’est dérobé sous nos pieds, nous avons repensé à toutes ces personnes que nous avons rencontrées, qui nous ont accueillis, avec qui nous avons tant appris… Un lien si fort s’est noué avec eux. Merci mille fois à notre famille Kiwie !

Nous ramenons dans nos bagages toutes légères des centaines de photos. Mais autre chose encore, que nous espèrons préserver le plus longtemps possible… C’est l’esprit kiwi !

Le « kiwistyle » est un joyeux mélange de :

– « Hey Guys ! »
Oui, les kiwis sont vraiment sympathiques. A coups de grands sourires, de « hey guys » à tout va, venant du policier aussi bien que du jardinier, ils adooorent filer un coup de main à n’importe qui, et discutailler avec le première personne venue. Nous n’avons jamais autant bavardé avec les chauffeurs de bus, les caissières ou les simples passants… Encore mieux que dans les Bisounours, parce qu’ils vous offrent même des verres au pub du coin !

– « No 8 wire ».

Les kiwis, ceux sont des débrouillards, des inventifs, des bricoleurs… Et pour les définir on utilise souvent cette expression « no 8 wire », car ils seraient censés pouvoir tout réparer avec un fil de fer de diamètre 8. Et ils rafistolent, rénovent, recyclent troquent… Tout ce qui leur passe par la main !

– « Save your money »
Oui, parce qu’ils ne recyclent pas sans raison non plus. Ils s’affolent souvent contre la consommation à outrance, et face notre manie à nous européens à jetter et racheter sans cesse de nouveaux objets… Contre le gaspillage, ils tentent de vivre simplement, et sont de plus en plus « self-sufficient »(autosuffisants).

– « Love and respect Aotearoa »

Muriwai Beach

Car s’ils sont économes, c’est aussi parce que ceux sont des gars de la nature. Des amoureux de la mer, de la forêt et de la montagne. Des fous de la pêche, des ferus de randonnée, des rois du camping et des princes du pique-nique. Ils sont très fiers de cette terre qu’ils appellent souvent de son nom maori « Aotearoa », comme pour signifier son caractère sacré, originel, unique. Même si des forêts primaires par centaines ont été détruites pour devenir des prairies à moutons, même si l’homme a profondément porté atteinte à cette nature exceptionnelle, les réserves naturelles foisonnent. Les opportunités de randonner vous donnent le vertige, et des parcs gigantesques ne peuvent être visités par l’homme que par des trecks de plusieurs jours sur des pistes tortueuses.

Après ces adieux à la Nouvelle-Zélande et à ces rencontres enrichissantes avec les Kiwis, il est temps pour nous de reprendre notre route. Et c’est l’Asie qui nous appelle. On vous écrit de notre petite chambre à Bangkok. Collés au ventilateur, la chaleur moite nous colle à la peau. Nos sens sont en alerte, tout est nouveau…

Mais cette ville est si grande, si bruyante, si harassante ! Que nous partons dès ce soir pour Vientiane la capitale du Laos, qui serait paraît-il plus tranquille et plus zen.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bye bye New Zealand »

  1. bonjour
    Dés le matin,quand j ouvre mes mails,je rêve je suis au bout du monde dans des paysages magnifiques,vous nous faites partager des paradis,continuez a nous envoyer le soleil
    Pour nous le temps brumeux du matin nous rapproche de l hiver
    Savourez bien le Vietnam,les jours vont passer vite maintenant BISOUS à vous 2

    • Salut Laurette, salut Philippe,
      Nous sommes toujours aussi contents de vous faire partager notre voyage. En fait, nous ne visiterons pas le Vietnam, mais nous nous consacrerons au Laos et au Cambodge si le temps nous le permet et aussi car la chaleur suffocante nous ramollit sérieusement.Bises à vous deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s