Au Sud du Laos

Nous avons été enchantés pas le sud du Laos.

A moto nous nous sommes promenés quatre jours au Plateau des Bolovens. L’endroit est connu pour son microclimat aux températures fraîches, ses cascades et sa production de café fort réputé. Et c’est vrai qu’on en a vu des cascades !

Parfois perdues au milieu de pistes poussiéreuses, isolées dans la jungle et les rochers, d’autres fois envahies de touristes Laotiens ou Thaïlandais de la classe aisée. Ils étaient drôles ces derniers, en groupes serrés à prendre des photos par dizaine, et essayer toutes les poses devant la cascade… Et ils nous photographiaient comme de vraies curiosités ! La chute d’eau n’était plus qu’un prétexte pour se prendre en photo avec nous à leurs côtés, touristes européens qui fascinaient les touristes asiatiques…

A moto on se sentait plus libres, on pouvait visiter tous les sentiers, s’offrir des baignades rafraîchissantes dans la rivière, puis repartir sur la piste comme de vrais aventuriers.

Nous avons passé deux nuits à Tatlo, village paisible au pied des cascades

Où il faisait bon s’attarder dans les hamacs, regarder les enfants jouer dans l’eau. Puis se libérer de l’engourdissement en plongeant dans l’eau fraîche à son tour…

Avant d’aller saluer les éléphants !

Entre Sekong et Paksong nous avons roulé sur une piste des plus cahoteuses, dans un nuage continu de poussière… Et je dois rendre hommage aux qualités de pilote intrépide de Sylvain !

Paksong, ville aux allures de Far West asiatique ne nous a pas laissé un souvenir mémorable. Mais nous nous sommes promenés dans la campagne alentour à travers les plantations de café, les cours d’eau et les cascades toujours.

Les paysans nous accueillaient et nous guidaient dans les sentiers et les vergers. Lorsque nous nous sommes allongés encore une fois au bord de la rivière, une bande d’enfants s’est approchée. Tout curieux ils nous dévisageaient.

Ils ont vu notre guide de voyage, et se sont jetés dessus à la recherche d’images.

Une petite s’est emparée de mon stylo, elle l’a contemplé, s’est mise à dessiner sur la paume de sa main avant de le reposer, comme à regret. Alors mon petit cœur trop mou n’a pas résisté, je lui ai donné mon stylo. Pas très malin de ma part car alors tous les enfants se sont rués sur moi en tendant leurs mains ! Je n’avais plus qu’un crayon et quelques barrettes à leur donner, alors bien sûr certain sont partis en courant de joie, et d’autres la mine boudeuse en traînant du pied… Nous avons acheter d’autres stylos maintenant. Pour ces enfants qui ne vont pas à l’école et qui nous demandent de quoi gribouiller, à défaut des livres qu’ils ne savent pas déchiffrer…

Après ces aventures à moto, nous nous sommes rendus à l’extrémité sud du Laos. Quoi de mieux en effet après les routes accidentées qui nous avaient engourdi les fesses que de se prélasser dans un hamac sur une petite île au milieu du Mékong ?

Si Phan Don ou 4000 îles est un archipel d’îlots qui s’étendent tranquilles sur le fleuve. Nous avons posé nos valises dans une cabane au bord de l’eau à Don Det, l’île la plus populaire. On lui trouvait tout de même des airs de station balnéaire, avec ses bars identiques qui défilaient en même temps que les agences touristiques, les habitants peu aimables et le bruit continu des perceuses (les bungalows se construisent à la chaîne !). Mais il suffisait d’enfourcher un vélo pour s’éloigner de l’agitation touristique

Et l’on découvrait un paradis encore intacte, slalomant entre les cocotiers de Don Khon et Don Det, les rizières et les cabanes oubliées.

C’était un spectacle saisissant à la fin de l’après midi, quand le jour déclinant jetait partout ses lumières dorées.

Les animaux envahissaient les champs, les paysans reprenaient leur labeur interrompu plus tôt sous la chaleur de midi : l’heure était à la récolte du riz.

Et les enfants jouaient autour des sarongs de leurs mères qui terminaient leur dernière tâche. Alors, juste avant que le soleil ne disparaisse tout à fait, on se précipitait en terrasse avec une bière bien fraîche, et l’on contemplait les décors rougeoyants du Mékong…

Nous avons quitté le Laos en kayak !

Quelques coups de pagaie dans les rapides autour des chutes d’eau nous ont suffi pour atteindre le Cambodge.

Et nous avons eu un beau cadeau d’adieu : nous avons rencontré beaucoup de dauphins d’eau douce ! Ces dauphins de l’Irrawaddy sont une surprise de la nature, ils peuvent vivre dans les eaux salées aussi bien que dans les eaux douces !

(photo tirée du site ameliadolphinprotection)

Pourtant ils sont en grave danger d’extinction, la pêche à l’explosif ayant ravagé la faune et la flore du Mékong… Mais, de les entendre souffler à la surface comme de petites baleines, et de les voir sortir des eaux sombres du fleuve, on s’est dit qu’il y avait sans doute encore un peu d’espoir…

Adieux, charmant et tranquille Laos…

Publicités

5 réflexions au sujet de « Au Sud du Laos »

  1. C’est un enchantement pour un réveil (chez nous ) le dimanche matin. Ca donne envie de partir au Laos. Les enfants sont magnifiques (vous savez nous donner la larme à l’oeil).Aujourd’hui dans notre région, nous avons connu la première gelée matinale, et changement d’heure. Nous avons vu vendredi soir une émission sur le Cambodge (Oh là là…les araignées grillées) Continuez à bien profitez de vos derniers jours. Nous par contre on est impatients… Gros bisous.

  2. les araignées grillées sont pas si mauvaises, pour avoir testé!
    Bon, c’est bien, vous avez suivi les conseils, et même pris la route jusqu’à Sekong! Continuez à profiter de vos derniers moments et d’Angkor Wat

    Bises

  3. Salut la compagnie et merci pour vos chaleureux commentaires ! Les araignées grillées ne sont pas encore au menu du jour, mais on va sans doute essayer, après quelques bonnes gorgées d’Angkor Beer pour s’encourager… On est pressés de vous retrouver, mais ça nous démange pas non plus de retrouver le gris et le froid, surtout depuis notre cabane sur l’île paradisiaque de Koh Rong ! Gros bisous à vous, à bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s