Les routes néo-zélandaises

Nous avons parcouru une bonne partie de l’île du nord en van, et nous avons remarqué que les routes néo-zélandaises présentent quelques particularités :

Les routes sont plus que pentues. Ca monte et ça descend comme de vraies montagnes russes ! A ce détail non négligeable tout de même : la vitesse. Car notre pauvre van avance tel un escargot fatigué face à tant de montées si raides !

Les routes sont aussi souvent non goudronnées :


Et lorsque par malheur nous nous retrouvons dans ces « gravel roads » (j’ai beau aimé sincèrement mon nom, quand je le vois annoncé sur une pancarte je crains le pire), et qu’il pleut (ce qui est fréquent), et qu’il y a des tas de montées (ce qui est récurrent), et que chaque voiture croisée nous klaxonne et nous salue pour nous encourager dans cette dure épreuve… On se sent perdu dans un pays sauvage et reculé.

Mais cela fait aussi partie du plaisir du voyage, car à chaque nouvelle route de nouvelles aventures, et surtout de superbes vues nous attendent !

Et ces collines si vertes et si moelleuses…

N’est ce pas ? On aurait envie de se rouler dans cette herbe comme un immense oreiller tout doux tout confortable (en vrai quand on s’y promène la sensation sous les pieds est des plus agréables, mais l’odeur du caca de mouton anéantit les envies de roulades).
De même que toutes ces côtes sauvages où la mer change sans cesse de couleur…



Ne nous lassent pas !

Une dernière petite remarque tout de même : il faut être à l’affut de toutes les bêtes qui veulent traverser la route, faire bien attention à ne pas les écraser qu’elles sont si mignonnes!


Et qu’elles saliraient votre voiture…

Mais si vous voyez un possum, lâchez vos pulsions meurtrières et sanguinolentes : ECRABOUILLEZ-LE !!!

C’est un conseil kiwi très bien respecté ici, vu le nombre incroyable de carcasses que l’on croise malgré nous sur les routes (c’est que ça donne la nausée, des fois)…

Et dire qu’en Australie c’est une espèce protégée !

Allez, bonnes routes à vous et à bientôt !

Publicités